lundi 9 mai 2011

Un scandale sans précédent de matches truqués prêt à secouer la FIFA ?

Décidément, le monde du football a le don de se retrouver au cœur de nombreux scandales ces derniers mois. Et si en France la polémique autour d’une éventuelle politique de quotas défraye la chronique, une nouvelle page noire vient désormais écorner l’image de la FIFA. En effet, comme le révèle le Daily Telegraph, pas moins de 300 matches auraient été truqués plus ou moins récemment, avec à la clé l’organisation de matches amicaux dans l’unique but de manipuler les résultats et d’arranger les scores. Une information qui fait grand bruit et à laquelle la FIFA a bien du mal à résister. Interrogé par la publication anglaise, le responsable de la sécurité de la FIFA Chris Eaton ne tente d’ailleurs pas de noyer le poisson :
« La menace des matches truqués visant à remettre en cause l’intégrité globale du jeu est importante. L’Angleterre, c’est le pays du football. Et Londres, c’est un centre financier global. Cela ne me surprend donc pas que la partie financière de cette activité se situe à Londres. Les interrogatoires des personnes concernées nous font comprendre que ces personnes peuvent dépenser plus de 200 000 € pour mettre en scène un match amical. Ils font ça avec la perspective de réaliser des profits pour le moins conséquents. Selon nos informations, on parle ici de dizaines de millions de dollars de profit pour chaque match correctement truqué. Nous avons cru comprendre que de jeunes joueurs s’apprêtant à disputer les compétitions U17 et U20 pouvaient être ciblés. Ça me parait suffisant pour dire qu’il faut prendre des mesures ».
Vous l’aurez donc compris, c’est une affaire digne des plus grands films américains qui se joue ici. La FIFA aurait recentré son enquête autour du sulfureux Wilson Raj Perumal. Le jeune homme originaire de Singapour a en effet multiplié les coups d’éclat par le passé. Après avoir commencé à truquer des matches dans ce pays en 1995, il a fait de ce délit une spécialité en bonne et due forme. Il aurait en effet truqué des rencontres du Zimbabwe en 2009, aurait été à l’origine d’un coup monté en présentant une fausse équipe du Togo pour affronter le Bahrein durant l’automne dernier, et aurait finalement truqué des matches en Finlande, où il se trouve aujourd’hui. Bref, autant de faits d’armes qui jettent le discrédit sur une FIFA peinant à lutter contre ce fléau. Des décisions vont devoir être prises, sous peine d’aller au devant de nouvelles révélations et autres désillusions.
http://www.footmercato.net/autre-championnat/un-scandale-sans-precedent-de-matches-truques-pret-a-secouer-la-fifa_66403
Enregistrer un commentaire