mardi 3 mars 2015

Montpellier : elle laisse ses filles de 2 et 3 ans seules le temps d’un examen

Les enfants de 2 et 3 ans sont restées sans adulte dans l'appartement. La maman a écopé d'une amende avec sursis.
Y a-t-il eu une malheureuse erreur d'aiguillage au sein de la machinerie judiciaire ? La question se pose au sujet de cette mère de famille montpelliéraine. Et a été plaidée cette semaine, dans le prétoire de la correctionnelle, par Me de Foucauld, conseil de cette jeune maman de fillettes âgées de 2 et 3 ans. Une mère prévenue de délaissement de mineurs.
Soit des faits remontants au 15 octobre dernier. Lorsque les pompiers ont été appelés dans cet appartement du Clapas après des appels entendus par des tiers. À leur arrivée, les secours découvrent deux enfants, seules dans ce logement pas très propre ; une odeur "nauséabonde" se dégageant de l'une des chambres (fermée) dans laquelle se trouvait l'une des petites filles.

Des couteaux laissés à portée de mains

Également alertée, la police attendra alors le retour de la mère. Laquelle expliquera n'avoir trouvé d'autre alternative que celle de laisser ses fillettes, le temps de pouvoir aller passer une échographie. Sachant enfin que, ce jour-là, son mari s'était absenté pour un déplacement à l'étranger. Ce qu'elle réitère à la barre.
"Ce n'est pas comme aller acheter une baguette de pain à la boulangerie d'en face", argue le président Tastevin à la prévenue. Le magistrat rappelant "l'état de saleté avancé" de l'appartement, ces couteaux laissés à portée sur une table basse... "Vous ne trouvez pas que c'est dangereux ?", interroge le magistrat. À la suite de ces faits, les enfants avaient été placés. Puis rendus à leur mère. Le conseil général ayant ensuite mis en place un dispositif d'accompagnement pendant quelque temps.
"Il n'y a pas eu carence. Ce dont (cette maman) avait besoin, c'était d'une aide"
Depuis ? La situation est redevenue normale. Ce qu'a constaté entre-temps un juge des enfants. Lequel n'a remarqué aucune maltraitance ni négligence au sein de cette cellule familiale. "Il n'y a pas eu carence. Ce dont (cette maman) avait besoin, c'était d'une aide. On la lui a donnée, elle l'a saisie", estime Me de Foucauld. Revenant sur le caractère traumatisant qu'il y avait à se retrouver devant ce degré de juridiction pour une personne n'ayant jamais eu maille à partir avec l'institution judiciaire.
L'avocate s'interrogeant aussi sur la sanction infligée à sa cliente. Soit une amende de 1 000€, assortie d'un sursis. Et dont la portée pédagogique reste sibylline. Et quand la représentante du parquet n'avait requis aucune peine.
http://www.midilibre.fr/2015/03/02/elle-laisse-ses-filles-seules-le-temps-d-un-examen,1130025.php

lundi 2 mars 2015

Nord: Chaude ambiance autour du combat de coqs

«Pervers!», «Salaud, t'as pas de courage!». En ce dimanche ensoleillé, ils sont une trentaine de militants à balancer des noms d'oiseaux devant le portail de l'école Jacques-Prévert de Gondecourt.
Derrière les grilles vertes, environ une centaine d'amateurs (ou de curieux) des combats de coqs attendent le début de la réunion prévue à 16h30. Un participant menace de répliquer: il est calmé par les organisateurs. Les autres se fraient un chemin, sous les bordées d'insultes, vers la salle où ont lieu les combats.
Le maire Régis Bué se tient à distance. C'est lui qui a mis à disposition cette salle de l'école communale, comme il l'aurait fait «pour n'importe quelle association
«C'est scandaleux de faire ça dans une école, les enfants retrouveront du sang après les combats», l'interpelle l'une de ses administrées. Ambiance.

Lettre ouverte au préfet

Dans cette petite ville (4.000 habitants) du sud de l'agglomération lilloise, le débat fait rage depuis quelques jours, après une «lettre ouverte» adressée au préfet par la Fondation Brigitte Bardot.
Les défenseurs des animaux s'indignent de voir se tenir un combat de coqs dans une localité qui, d'après eux ne peut se prévaloir d'une «tradition ininterrompue» en la matière, contrairement à ce que dit la préfecture. L'association Cause Animale Nord s'est jointe aux protestations, et les deux promettent de porter plainte contre les organisateurs de l'événement. Si le tribunal les suit, les «coqueleux» risquent jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende pour «actes de cruauté» envers les animaux.

«Pourquoi ils s'énervent aujourd'hui?»

Cette menace, peu d'amateurs la prennent au sérieux. «Dans le sud d'où je viens, on n'empêche pas les gens d'aller à la corrida», s'agace un habitant. «Dans le coin on a toujours connu ces combats, on ne voit pas pourquoi ils s'énervent aujourd'hui», poursuit Laurent.
François est même venu avec Quentin, son fils de 12 ans. C'est ce dernier qui a «repéré l'affiche chez le boulanger». «Tant qu'on n'aura pas vu un combat, on ne pourra pas juger», explique le père. En plus son fiston bénéficiera d'une entrée gratuite car il a moins de 14 ans. «Y amener des enfants, c'est pire que tout», entend-on dans les rangs.
http://www.20minutes.fr/lille/1552119-20150301-nord-chaude-ambiance-autour-combat-coqs

dimanche 1 mars 2015

Perpignan: Les appartements HLM abritaient des épiceries clandestines

Une opération conjointe de la police et des douanes a mis à jour 8 épiceries clandestines dans des logements HLM.
C'est l'office public de l'habitat de Perpignan qui a découvert le pot aux roses, et qui en a informé les services compétents. Dans plusieurs logements HLM que l'office gère à la cité Peyrestortes, au Haut-Vernet, des épiceries clandestines avaient vu le jour depuis quelque temps. Aussi, après avoir conforté ces soupçons, les services de la police nationale, de la police municipale et des Douanes ont décidé de passer à l'action, jeudi soir. Dès 19 h, une cinquantaine de fonctionnaires encadrant des huissiers se sont présentés avenue de l'Aérodrome et ont investi 8 appartements.
Tabac, alcool et carabine
Là, ils ont dûment constaté que les résidents des logements se livraient effectivement à la vente clandestine de divers produits : épicerie, vente illicite de boissons, vente illicite de tabac... Les policiers ont saisi les divers produits découverts, et ont également saisi une carabine 22 long rifle avec lunette. Toutes les personnes mises en cause dans ce commerce clandestin ont fait l'objet de procédures judiciaires, et seront jugées ultérieurement devant le tribunal.
    

http://www.lindependant.fr/2015/02/28/les-appartements-abritaient-des-epiceries-clandestines,1996993.php

samedi 28 février 2015

La fausse mort de l'homme d'affaires Martin Bouygues

L'Agence France-Presse a annoncé samedi après-midi le décès de l'homme d'affaire. Quelques minutes plus tard, cette information a été démentie. Une enquête est en cours au sein de l'agence. Un incroyable malentendu.
Samedi après-midi, 14h27. «Martin Bouygues est décédé samedi matin dans sa résidence de l'Orne (mairie)», peut-on alors lire dans une alerte envoyée par l'AFP. Il est survenu «à l'âge de 62 ans, dans sa résidence de La Roche Mabile, près d'Alençon (Orne), a-t-on appris auprès du maire de la commune voisine de Saint-Denis-sur-Sarthon», précise l'agence. Les réseaux sociaux et les médias s'emballent.
Mais 30 minutes plus tard, coup de théâtre: les groupe TF1 et LCI, propriété de Bouygues, démentent cette information sur Twitter. «J'ai eu Martin Bouygues il y a dix minutes. Il va bien et est surpris par cette annonce», réagit Catherine Nayl, directrice générale adjointe à l'Information du Groupe
http://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/28/20005-20150228ARTFIG00099-la-fausse-mort-de-l-homme-d-affaire-martin-bouygues.php

vendredi 27 février 2015

Un guet-apens tendu sur un site de rencontres

En Lorraine, quatre mineurs, âgés de 15 à 17 ans, sont soupçonnés d'avoir frappé, début février, à Vandoeuvre-lès-Nancy, un sexagénaire qui pensait avoir rendez-vous avec un jeune homme, rapporte FranceTv Info.
Les adolescents "reconnaissent partiellement les faits, mais ils insistent surtout sur le fait qu'il n'y avait aucune visée homophobe dans leurs actes", précise l'une des avocats, Isabelle Coche-Mainente.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/02/27/97002-20150227FILWWW00096-un-guet-apens-tendu-sur-un-site-de-rencontres.php

jeudi 26 février 2015

Les cigarettiers paient pour clore les poursuites

Les trois plus grands fabricants de cigarettes américains ont accepté de payer 100 millions de dollars pour solder des poursuites intentées par des fumeurs et leurs familles disant être tombés malades ou décédés à cause du tabac.

L'accord amiable doit solder plus de 400 plaintes déposées en Floride (sud-est) et, après plusieurs années de procédure judiciaire "apporter des compensations immédiates à nos clients, dont beaucoup sont âgés", a commenté dans un communiqué l'avocat Robert Nelson, du cabinet Lieff Cabraser Hermann & Bernstein qui représente les plaignants.

Les cigarettiers préviennent en revanche qu'ils continueront à se défendre "énergiquement", y compris en faisant appel d'éventuelles condamnations, dans le cadre d'autres procédures judiciaires toujours en cours.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/02/25/97002-20150225FILWWW00430-les-cigarettiers-paient-pour-clore-les-poursuites.php

lundi 23 février 2015

Scandale dans le métro de Madrid sur les homosexuels: Le chef de la sécurité suspendu

Le chef de la sécurité du métro de Madrid a été suspendu de ses fonctions après la révélation d'un document interne invitant les vigiles à contrôler en priorité homosexuels, mendiants ou musiciens, a annoncé lundi l'entreprise.
A l'issue de l'enquête interne ouverte «sur le lamentable courrier envoyé par un employé à une entreprise de sécurité, la direction a décidé de prendre des sanctions disciplinaires contre deux employés et de suspendre de ses fonctions le chef de la sécurité du métro de Madrid», écrit la société publique dans un communiqué. Elle considère que le responsable de la sécurité «aurait dû superviser l'envoi du document». L'entreprise réaffirme qu'elle «ne partage en aucune manière le contenu ni les expressions de ce courrier, qui, en aucun cas, n'est officiel».

La communauté homosexuelle indignée

Le directeur général du métro de Madrid doit rencontrer des associations de défense des homosexuels et de sans-abri « pour leur expliquer les mesures prises afin d'éviter que des situations si lamentables ne se reproduisent dans le métro », ajoute l'entreprise.
Le syndicat UGT, qui a rendu public le document, avait exigé des sanctions. Le collectif des Lesbiennes, Gays, Transexuels et Bisexuels de Madrid (Cogam) a, quant à lui, exprimé sa « surprise et son indignation » face à ces consignes portant atteinte «à l'égalité reconnue dans la Constitution et invitant les contrôleurs du métro de Madrid à adopter des comportements homophobes

http://www.20minutes.fr/monde/1547319-20150223-scandale-metro-madrid-homosexuels-chef-securite-suspendu

dimanche 22 février 2015

Quand la police lance un mandat d'arrêt contre... la Reine des Neiges

C'est l'histoire la plus loufoque de la semaine: la police d'Harlan, commune du Kentucky, s'est lancée à la recherche de... la Reine des Neiges. Oui, oui, vous êtes bien réveillés et vous avez bien lu, l'héroïne de Disney est recherchée par la police. 
Son tort? Ben c'est comme dans le film en fait: elle est accusée d'avoir provoqué un hiver rugueux et surtout permanent... Pour la police, il n'y a pas de doute, c'est elle qui a provoqué la succession de vagues de froid intense qui touchent les Etats-Unis depuis plusieurs semaines.
Le département de la police d'Harlan a émis un mandat d'arrêt contre la reine Elsa, du royaume d'Arendelle. Le suspect est une femme blonde, vue pour la dernière fois vêtue d'une longue robe bleue et est connue pour chanter à tue-tête Libérée, délivrée! ("Let it go" en anglais) Comme vous pouver le constater par cette météo, elle est très dangereuse. Ne tentez aucune approche seul."
Bien entendu, tout cela n'est que de l'humour mais le message, diffusé sur la page Facebook officielle de la police d'Harlan, a été repris dans le monde entier. Et ses auteurs se sont vus dépasser par l'ampleur du phénomène. "C'était juste pour rire, nous ne nous attendions pas à autant de réactions" ont-ils déclaré.
http://www.lindependant.fr/2015/02/22/quand-la-police-lance-un-mandat-d-arret-contre-la-reine-des-neiges,1994869.php

vendredi 20 février 2015

Toronto : un garçon de 3 ans meurt de froid

Un petit garçon de trois ans, qui errait dehors très légèrement vêtu par une nuit glaciale à Toronto, a été retrouvé mort de froid, mettant une fin tragique à une histoire qui a ému le Canada.

Elijah Marsh a été filmé par une caméra de surveillance dans le hall de l'immeuble de sa grand-mère hier vers 04H20 (09H20 GMT), portant simplement une couche, un T-shirt et des chaussures, lorsqu'il est sorti par une température frigorifique de -20°C.

Lorsque sa famille, sous le choc, a signalé la disparition trois heures plus tard, une vaste recherche a été lancée, avec plusieurs centaines de policiers et de volontaires mobilisés et une couverture en direct des médias locaux, notamment avec des hélicoptères.

L'enfant a été finalement retrouvé recroquevillé dans la neige, sans signe de vie et à seulement quelques centaines de mètres de l'immeuble jeudi vers 15H20 GMT, a indiqué la police de Toronto à la chaîne CBC News. Il a été transporté à l'hôpital, où il est mort.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/20/97001-20150220FILWWW00199-toronto-un-garcon-de-3-ans-meurt-de-froid.php

jeudi 19 février 2015

Sarah, 24 ans, "trop riche" pour un HLM et "trop pauvre" pour le parc privé

Elle rêve d'un 80 m2 lumineux, avec deux ou trois chambres, pour 800 euros par mois. Mais pour l'instant, le quotidien de Sarah Courtois, 24 ans, ce sont 39 m2 quasi insalubres dans un immeuble de la route de Turin à Nice à 440 euros sans les charges.
La jeune blondinette souriante s'escrime pourtant à le tenir propre.
Mais l'odeur rance d'humidité prend à la gorge dès que l'on pénètre dans la salle de bain étriquée, qu'on devine rajoutée à la va-vite sur un balcon. Le compteur électrique n'est pas relié à la terre, le gaz n'est pas aux normes. Le canapé d'angle n'a jamais trouvé sa place entre ces murs étroits. Une moitié occupe la largeur du hall d'entrée. L'autre a échoué dans la chambre. L'odeur des abattoirs voisins emplit souvent l'appartement.
Trop riche et trop pauvre
Sarah a la fraîcheur de la jeunesse mais les illusions perdues d'une adulte. La jeune Normande est installée à Nice depuis plusieurs années. Tout devrait se présenter pour le mieux pour cette employée en CDI de la boulangerie Domenichine sur le boulevard Pierre-Sola à Nice. Son mari vient de décrocher le précieux sésame, un CDI comme technicien de maintenance, à Beausoleil. Hind, 4 ans, vient éclairer leurs journées, et un heureux événement se profile dans quelques mois. A eux deux, leurs revenus s'élèvent à 2500 euros par mois. Ils touchent un peu d'APL.

http://www.nicematin.com/nice/sarah-24-ans-trop-riche-pour-un-hlm-et-trop-pauvre-pour-le-parc-prive.2109881.html

mercredi 18 février 2015

Supporters de Chelsea racistes : enquête ouverte

Avant le match opposant le PSG à Chelsea, des supporters anglais ont empêché un homme de couleur noire (voir la vidéo des faits) de monter dans une rame du métro parisien en chantant des slogans faisant l'apologie du racisme.

le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violence en raison de la race dans un transport collectif". L’enquête a été confiée aux policiers du "Service transversal d’agglomération des événements" (Stade) de la préfecture de police de Paris, en charge notamment des questions de hooliganisme, rapporte
le site d'Europe 1.
http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/3273608/supporters-de-chelsea-racistes-enquete-ouverte.html

mardi 17 février 2015

Le mari jaloux séquestrait sa femme malade

Kévin, 28 ans, a fait vivre un véritable enfer à sa compagne pendant presque un an et demi.
Cet homme a dû s'expliquer à l'audience des comparutions immédiates dernièrement pour les violences habituelles et les faits de séquestration commis sur la jeune femme depuis octobre 2013.
Cet ambulancier très jaloux a reconnu avoir fait subir des sévices physiques et psychologiques à sa compagne, qui est particulièrement vulnérable à cause d'une maladie auto-immune.
Humiliations quotidiennes, crachats, jets d'objets, simulation de strangulation, insultes, coups et harcèlement quotidien. La jeune femme a supporté ce calvaire jusqu'à la fois de trop, celle qui l'a amenée à déposer plainte mardi à la gendarmerie de Bessières, au Nord de Toulouse.
Placé en garde à vue, son compagnon a reconnu enfermer sa femme à clé dans la maison, et parfois dans une pièce, lorsqu'il partait au travail «par peur d'être quitté». «Je lui en veux car il a fait ça devant mes enfants», a expliqué la victime, encore sous le choc, vendredi à l'audience. Le président Vergne a reconnu «qu'objectivement la vie de cette femme est un enfer». «C'était une relation passionnelle. On était dans une bulle. Je ne me rendais pas compte de ce que je faisais» a expliqué Kévin, la voix tremblante. «C'est un couple qui se disputait beaucoup» pour la défense, Me Hidem Droua. Kevin a été condamné à 10 mois de prison avec sursis, mise à l'épreuve avec une obligation de soins et d'indemniser sa femme à hauteur de 3 000 € pour son préjudice moral. Il ne devrait plus entrer en contact avec elle.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/17/2050887-le-mari-jaloux-sequestrait-sa-femme-malade.html

lundi 16 février 2015

Roland Dumas dérape à propos de l'épouse de Manuel Valls

L'ancien ministre des Affaires étrangères a estimé lundi sur RMC que Manuel Valls était "probablement" sous influence juive, évoquant ses "alliances personnelles" et, sans la nommer, l'épouse du Premier ministre, Anne Gravoin.
L'ancien ministre des Affaires étrangères a estimé lundi sur RMC et BFMTV que Manuel Valls était "probablement" sous influence juive, évoquant ses "alliances personnelles" et, sans la nommer, l'épouse du Premier ministre, Anne Gravoin.
Le Premier ministre est-il sous influence juive ?, demande RMC et BFMTV. "Probablement", "je peux le penser", a répondu l'ancien président du Conseil constitutionnel. "Il a des alliances personnelles qui font qu'il a des préjugés. Chacun sait qu'il est marié avec quelqu'un, quelqu'un de très bien d'ailleurs, qui a de l'influence sur lui", a-t-il également déclaré, rejetant par ailleurs l'expression "islamo-fascisme" employée lundi matin par M. Valls.

dimanche 15 février 2015

Castelnaudary : Ivre, le médecin vire sa patiente, puis menace de mort les gendarmes

Affaire peu habituelle, en fin de matinée, ce samedi, à Castelnaudary. Une jeune femme gardera un souvenir particulier de sa consultation chez un médecin généraliste. Pendant l’examen, et pour une raison à ce jour inconnue, ce praticien s’est emporté.
Irascible, il aurait été jusqu’à saisir la patiente par le col pour la sortir de son cabinet. La jeune femme est alors allée dans la foulée se plaindre à la gendarmerie. Par téléphone, le médecin a été invité à venir s’expliquer à la brigade. Ce qu’il a fait mais toujours dans la colère. Il a de suite pris à partie les militaires qui l’accueillaient. L’homme présentait visiblement un taux d’alcoolémie élevé. Il a été conduit au centre hospitalier de Castelnaudary pour examen, mais pendant le transport, il a menacé de mort trois gendarmes ! Samedi soir, le praticien se trouvait toujours en garde à vue.
http://www.lindependant.fr/2015/02/14/ivre-le-medecin-vire-sa-patiente-puis-menace-de-mort-les-gendarmes,1991908.php